grade


grade

1. grade [ grad ] n. m.
• 1578; it. grado, ou lat. gradus
1Degré d'une hiérarchie. échelon. Grades de la police. Assimilation, équivalence de grades. Avancer, monter en grade ( avancement, promotion) .
(1798) Degré de la hiérarchie militaire, distinct de la dignité ou du titre. Grades dans les armées de terre et de l'air. caporal; sergent, adjudant, major; aspirant, sous-lieutenant, lieutenant, capitaine; commandant, lieutenant-colonel, colonel; 2. général . Grades de sous-officiers, d'officiers. Grades dans l'armée de mer. quartier-maître; maître, major; aspirant, 2. enseigne, lieutenant; capitaine; contre-amiral, vice-amiral, amiral. Épaulettes, étoiles, galons, insignes de grade. Casser un sous-officier, un officier de son grade. 1. dégrader.
Loc. fam. (1908) En prendre pour son grade : se faire réprimander vertement.
Grade universitaire, attesté par un diplôme conféré après examen. Être admis au grade de docteur ès lettres. titre.
2(1803) Métrol. Unité de mesure d'angle plan (symb.gr). gon. 200 grades valent π radians ou 180 degrés.
grade 2. grade [ grad ] n. m.
• 1960; mot angl. « degré »
Anglic. (affecté d'un numéro) Catégorie S. A. E. de viscosité d'une huile.

grade nom masculin (de gradus, degré, de gradi, marcher) Chacun des degrés de la hiérarchie militaire. Chacun des degrés d'une hiérarchie quelconque : Monter en grade. Abrasifs Désignation conventionnelle, par une lettre de l'alphabet, de la dureté d'un abrasif aggloméré. Biologie Degré d'évolution atteint par un ensemble d'espèces vivantes, exprimant le parallélisme, voire la convergence de certaines évolutions biologiques et contrastant avec l'aspect opposé ; diversification ou radiation évolutive. Droit Titre conférant aux fonctionnaires vocation à occuper l'un des emplois qui leur sont réservés. Mathématiques Phase positive dont la période est 400. (Abréviation : gr.) Métrologie Unité d'arc de cercle égale au quatre centième de la circonférence ; unité d'angle équivalant à l'angle au centre qui intercepte un arc de 1 grade sur la circonférence (symbole gr.). [Un grade vaut π°200 radian.] Polymères Nombre associé à une matière thermoplastique (surtout le polyéthylène) dans le but de caractériser sa fluidité à l'état fondu. ● grade (expressions) nom masculin (de gradus, degré, de gradi, marcher) Familier. En prendre pour son grade, recevoir une vive remontrance. Grade universitaire, diplôme de bachelier, de licencié, de maître, de docteur délivré par les universités après examen. Perte de grade, peine qui entraîne les mêmes effets que la destitution, mais sans modifier les droits à pension et à récompense pour services antérieurs. ● grade (synonymes) nom masculin (de gradus, degré, de gradi, marcher) Chacun des degrés d'une hiérarchie quelconque
Synonymes :
- échelon
Métrologie. Unité d'arc de cercle égale au quatre centième de la...
Synonymes :
- gon

grade
n. m.
d1./d Degré dans la hiérarchie. Monter en grade.
|| Spécial. Degré dans la hiérarchie militaire. Le grade de sergent.
Loc. Fam. En prendre pour son grade: se faire réprimander.
d2./d Grade universitaire: titre, diplôme décerné par l'Université.
d3./d (Belgique) Mention avec laquelle un diplôme est décerné, supérieure à la satisfaction (sens 4).
d4./d GEOM Unité d'arc et d'angle (symbole gr). La circonférence est divisée en 400 grades. 1 grade = 0,9 degré.
d5./d TECH Degré de viscosité d'une huile de graissage.

⇒GRADE, subst. masc.
A. — Chacun des degrés, des échelons dans une hiérarchie, souvent symbolisés par des marques extérieures (insignes, robes, etc.).
1. [Dans la hiérarchie milit.] Degré de commandement. Grade de capitaine, de général; grade élevé, inférieur, modeste, supérieur, suprême; avancer, monter, s'élever en grade; être cassé de son grade. Des soldats de toute arme et de tous grades envahissaient la guinguette (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 71). Je n'entends non plus rien aux grades et n'ai jamais su compter les galons (GIDE, Si le grain, 1924, p. 557) :
1. Wallstein (...) obtint successivement le grade de Colonel, celui de Général, le titre de Duc de Friedland, de Prince d'Empire, et enfin, malgré les réclamations de l'Allemagne entière, la souveraineté du Mecklenbourg.
CONSTANT, Wallstein, 1809, p. 180.
Loc. fig., fam. En prendre, en avoir pour son grade. Subir une violente réprimande. Je crois qu'elle en a pris pour son grade, hein? (BOURDET, Sexe faible, 1931, II, p. 351).
2. P. anal.
a) Degré de dignité, d'honneur. Il fit valoir son grade de représentant du roi (BAUDRY DES LOZ., Voy. Louisiane, 1802, p. 134). H. Vernet et Dupaty sont promus au grade d'officiers de la Légion d'honneur (DELÉCLUZE, Journal, 1825, p. 110).
b) [Dans la hiérarchie universitaire] Degré universitaire correspondant à un niveau de connaissances. Collation des grades. Le grade soit de docteur, soit de licencié, soit de bachelier en théologie (Lamennais ds L'Avenir, 1831, p. 231).
Vieilli. Prendre ses grades. Obtenir ses diplômes. Un jeune prêtre suisse (...) qui est venu prendre ses grades à Paris (MARTIN DU G., J. Barois, 1913, p. 228).
c) [Dans la hiérarchie de la fonction publ.] Degré d'avancement d'un fonctionnaire lui permettant d'occuper un emploi déterminé. Le plus ancien dans le grade le plus élevé. Les fonctionnaires de tout ordre et de tout grade (SOREL, Réflex. violence, 1908, p. 294).
d) [Dans d'autres hiérarchies officielles] Des ministres du culte de tout grade (VOLNEY, Ruines, 1791, p. 119). La couleur de la ceinture annonçant, comme chacun sait, le grade obtenu par le judoka (Comment parlent les sportifs ds Vie Lang., 1954, p. 372) :
2. Cette milice cléricale était rangée par ordre de grade, les files commençant par des séminaristes, des prêtres, des vicaires, des curés, des chanoines, des évêques, archevêques et quelques cardinaux.
DELÉCLUZE, Journal, 1826, p. 346.
3. P. ext. et souvent p. plaisant. Degré atteint dans différents domaines. Débattre enfantinement les grades d'une hiérarchie de l'adultère (COLETTE, Seconde, 1929, p. 163). Pour qu'il postulât au grade de père de famille (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p. 84).
De tous grades. De toutes sortes, de tout acabit. Chevaux de tous grades, depuis le vieux canard fourbu jusqu'au prestigieux étalon andalou (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 22).
B. — Domaines techniques. (cf. aussi -grade).
1. MÉTROL. [Dans le système centésimal] Unité décimale d'angle équivalant à la centième partie d'un angle droit ou à la quatre centième partie d'une circonférence (abrév. gr.). Cf. ROUX, MIELLOU, Géom., 1946, p. 13.
2. INDUSTR. PÉTROLIÈRE. [Dans le système de classification S.A.E. (Society of Automotive Engineers)] Qualité d'une huile de graissage. Dans chacune d'elles [les huiles de base] existe un certain nombre de grades ayant chacun une viscosité définie et généralement standard (Encyclop. Sc. Techn., t. 7, 1972, p. 387).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. 1. 1578 « degré de dignité, d'honneur » (H. ESTIENNE, Dial. du lang. franç. ital., I, 131 ds HUG.); 2. spéc. 1718 « dignité, titre universitaire » (Ac.); 1798 « degré de la hiérarchie militaire » (Ac.); 3. 1908 loc. fam. en prendre pour son grade (G. ESNAULT, 1950 : Noté en décembre 1908, avec impression de déjà connu); 1913 (PROUST, Swann, p. 252). II. 1803 « centième partie du quart du méridien » (BOISTE). Empr. au lat. gradus « pas », utilisé dès l'orig. dans de nombreux sens anal. (TLL s.v., 2152, 58 « échelon, rang, dans la hiérarchie »). Fréq. abs. littér. : 632. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 076, b) 841; XXe s. : a) 1 081, b) 667. Bbg. WIND 1928, p. 86, 118.

1. grade [gʀad] n. m.
ÉTYM. 1578; ital. grado, ou lat. gradus.
———
I
1 Vx. Degré d'honneur, de dignité (→ Attacher, cit. 41).
1 Votre grade hors du commun
Incommode fort qui vous aime.
Corneille, Poésies diverses, X, 170, 13.
2 (1690). Mod. Degré d'une hiérarchie. || Les grades de la police. || Grade de sous-brigadier des douanes. || Le grade de commandeur de la Légion d'honneur. || Les trente-trois grades de la franc-maçonnerie (cit. 1, 2 et 3). || Grades honorifiques. || Assimilation, équivalence de grades. || Appointements attachés à un grade. || Élever, nommer à un grade supérieur ( Promotion). || Accéder au plus haut grade. Échelon. || Conférer un grade à qqn (→ par métaphore Aristocratie, cit. 9).… en grade. || Monter, s'élever en grade. || Avancer en grade. Avancement.
(1718). || Grade universitaire, attesté par un diplôme conféré après examen. || Être admis au grade de docteur ès lettres. Titre. Vx. || Prendre ses grades. Diplôme. || Collation d'un grade de licence.
2 (…) l'abbé Loraux me prit dans sa cure et me fit faire mon Droit. Pendant les quatre années d'études voulues pour prendre tous les grades, je travaillai beaucoup (…)
Balzac, Honorine, Pl., t. II, p. 254.
3 Après avoir fait avec succès ses études au petit séminaire d'Aix et pris ses grades à l'école de droit de cette ville, Raynouard vint à Paris (…)
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 6 oct. 1851, t. V, p. 4.
(Franç. de Belgique). Mention attribuée par un jury d'enseignement supérieur pour graduer les mérites d'un étudiant au-delà de la simple réussite. || Il a toujours fait un grade en candidature et en licence.
3 (1798). Degré de la hiérarchie militaire, distinct de la dignité (celle de maréchal de France, par ex.) ou du titre (celui de fourrier, par ex.). || Grades dans les armées de terre et de l'air. Troupe : Caporal (cit. 2.1; et aussi Brigadier), caporal-chef, I., 1., rem Sous-officiers : Sergent (ou Maréchal des logis), sergent-chef, sergent-major, adjudant, adjudant-chef. || Grade d'aspirant. — Officiers subalternes : Sous-lieutenant, lieutenant, capitaine. — Officiers supérieurs : Commandant (chef de bataillon; chef d'escadrons ou d'escadron), lieutenant-colonel, colonel. — Officiers généraux : 2. Général (de brigade, de division, de corps d'armée, d'armée). || Ancien grade de lieutenant-général, d'officier de santé.Grades (et équivalence des grades) dans la marine. Équipages de la flotte : Quartier-maître, quartier-maître de 1re classe (caporal; caporal-chef); second-maître de 2e, de 1re classe (sergent, sergent-chef); maître (sergent-major); premier-maître (adjudant); maître-principal (adjudant-chef); aspirant. Officiers : Enseigne de 2e, de 1re classe (sous-lieutenant, lieutenant); lieutenant de vaisseau (capitaine), capitaine (de corvette = commandant; de frégate = lieutenant-colonel; de vaisseau = colonel); contre-amiral (général de brigade), vice-amiral (général de division), vice-amiral d'escadre (général de corps d'armée), amiral (de la flotte = général d'armée).
Épaulettes, étoiles, galons, insignes de grade. || Commission conférant un grade. || Casser un sous-officier, un officier de son grade. Dégrader. || Destituer un militaire de son grade par la cassation, la dégradation.
4 (…) tout ce qu'il y avait de gens en France de son âge qui servaient, et à qui on donnait des grades (…)
Saint-Simon, Mémoires, I, LX.
5 La cour est toute militaire, les grades seuls nuancent les rangs.
Rivarol, Lettres, XXVIII, Au marquis Détilly.
6 (…) aussi, par la protection du maréchal Davoust, sa croix d'officier et son grade lui furent-ils maintenus (…)
Balzac, la Rabouilleuse, t. III, p. 874.
7 Vous distinguez d'abord les officiers de la garde, en capote grise, dont une patte sur l'épaule marque le grade (…)
Th. Gautier, Voyage en Russie, VI, p. 78.
4 Loc. (Av. 1908, Esnault). Fam. En prendre, prendre qqch. pour son grade : se faire réprimander vertement.En avoir pour son grade : en avoir pleine mesure.
8 (…) vous étiez constamment dans beaucoup plus d'épreuves que je ne le soupçonnais. C'est toujours ainsi. Et moi permettez-moi de vous le dire, moi aussi j'en ai plus que pour mon grade (…)
Ch. Péguy, Victor-Marie comte Hugo, p. 84.
9 Une femme comme moi n'aurait pas le courage de finir ? Allons, allons, nous en avons eu, ma belle, pour notre grade.
Colette, Chéri, p. 138.
———
II (1803). Géom. Centième partie d'un quadrant, dans un système de graduation centésimale de la circonférence. || Le grade (symb. gr), quatre-centième partie de la circonférence. || Cent grades valent quatre-vingt-dix degrés. || Sous-multiples du grade : décigrade, centigrade, milligrade.
DÉR. V. Gradin, graduel, graduer. — Gradient. — Gradé.
COMP. Dégrader. — (Sens II.) Centigrade, décigrade, milligrade.
HOM. 2. Grade.
————————
2. grade [gʀad] n. m.
ÉTYM. 1960; mot angl. « degré ».
Américanisme. || Grade (suivi d'un numéro), pour indiquer la catégorie S. A. E. de viscosité d'une huile.
HOM. 1. Grade.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • grade — grade; grade·abil·i·ty; grav·i·grade; or·tho·grade; pha·lan·gi·grade; pro·no·grade; rec·ti·grade; re·grade; ret·ro·grade·ly; sub·grade; tal·i·grade; un·gu·li·grade; an·te·grade; mul·ti·grade; posi·grade; an·ter·o·grade; cen·ti·grade; de·grade;… …   English syllables

  • Grade II — Libelle …   Deutsch Wikipedia

  • Grade — (gr[=a]d), n. [F. grade, L. gradus step, pace, grade, from gradi to step, go. Cf. {Congress}, {Degree}, {Gradus}.] 1. A step or degree in any series, rank, quality, order; relative position or standing; as, grades of military rank; crimes of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • -grade — ♦ Élément, du lat. gradus, de gradi « marcher » : digitigrade, plantigrade. grade élément, du lat. gradi, marcher . ⇒ GRADE, élém. formant Élém. terminal empr. au lat. gradus de gradus « pas, posture, degré » et qui sert à former des adj. et …   Encyclopédie Universelle

  • Grade — ist der Familienname folgender Personen: Chaim Grade (1910–1982), litauischer Schriftsteller Hans Grade (1879–1946), deutscher Flugzeugkonstrukteur Lew Grade (1906–1998), britischer Filmproduzent Michael Grade (* 1943), britischer… …   Deutsch Wikipedia

  • grade — [grād] n. [Fr < L gradus, a step, degree, rank < gradi, to step, walk < IE base * ghredh , to stride > Goth griths, step] 1. any of the stages in an orderly, systematic progression; step; degree 2. a) a degree or rating in a scale… …   English World dictionary

  • Grade — Freguesia de Portugal …   Wikipedia Español

  • grade — m. grade. Aut en grade : élevé en grade …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • grade — ► NOUN 1) a specified level of rank, quality, proficiency, or value. 2) a mark indicating the quality of a student s work. 3) N. Amer. (with specifying ordinal number) those pupils in a school who are grouped by age or ability for teaching at a… …   English terms dictionary

  • grade — [n1] rank, step brand, caliber, category, class, classification, condition, degree, division, echelon, estate, form, gradation, group, grouping, league, level, mark, notch, order, pigeonhole*, place, position, quality, rung*, size, stage,… …   New thesaurus

  • grade — GRADE. s. m. Dignité, degré d honneur. Il a esté eslevé au plus haut grade. il est monté à un nouveau grade …   Dictionnaire de l'Académie française


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.